Home / cisco / Le modèle d’architecture Cisco

Le modèle d’architecture Cisco

 

Cisco et son modèle d’architecture

Cisco, et les autres constructeur d’équipements de commutation d’ailleurs, ont choisi/défini une sorte d’architecture adapté au topologie et au besoin des entreprises.

Concrètement ça veut dire quoi ?

Selon la taille de l’entreprise, si elle héberge ou non des serveurs, la taille physique de l’entreprise, un certain type d’architecture (comment sont organisé/placés/configurés les commutateurs) est choisie.

On peut distinguer 2 grand modèles:

  • Le cas Campus
  • Le  cas datacenter

Le campus cela désigne le lieu physique ou se trouve les utilisateurs, par exemple si on prend une entreprise d’assurance, il sont situés dans un bâtiment physique. A partir de la, il suffit de prendre les diagramme cisco pour comprendre comment on doit organiser notre architecture pour ce genre de topologie

L’autre cas, c’est la ou on stocke les applications (données, sauvegarde, supervision etc), qui est le datacenter, et la aussi Cisco, conseille une topologie.

Dans les 2 cas, les équipements ne sont pas forcement les mêmes, et à mesure que l’on avance dans le temps, et surtout depuis l’apparition de la virtualisation, le modéle Campus et le modéle Datacenter s’éloignent, même au point de vue d’équipements (voires les dernières Nexus)

Pour le Campus on a cela (tout y est):

 

Pour les datacenters :

Comme je disais il y a des différences, mais il y a aussi des similarités :

  • Un partie accès
  • Un partie distribution
  • Une partie coeur

Mais les besoins sont quand même différents

Les débits réseaux

Imagine toi dans une université, t’est étudiant, t’est sur ton poste en train de faire « un projet » que t’écris sur word, et que tu dois envoyer sur le partage de fichier et à ton prof, ton fichier fait 50 Mo.

Sinon tu consulte sur ton poste des sites internet (no comment), tu télecharge des fichiers etc

De quel débit a tu besoin ? Moins de 100 Mb, et largement

Maintenant t’est dans un datacenter d’une grosse entreprise, une entreprise comme OVH qui héberger des milliers de sites internet sur des millier de serveurs. Est ce que tu peux te permettre d’avoir un débit de moins de 100 Mb par serveur ? Non, c’est impossible. Je dirais meme que maintenant avec les environnement virtualisés on devrait etre sur du Giga voire du 10 Giga.

C’est la un gros point de différence entre les couches d’accès du campus qui délivre le réseaux à des étudiants et les couches d’accés du datacenter qui délivre le réseaux à des serveur trés utilisé, qui peut cracher du Giga à la seconde.

La QOS

La QOS c’est la qualité de service, on l’implémente pour éviter qu’une application mange toute la bande passante.

En campus, pourquoi t’aurais besoin de QOS ? Simple, t’as des feignasse qui passent leur temps à télécharger ou à s’échanger des films pendant que d’autres essaie de faire des conf call grâce à la voix sur IP.

Or la voix sur ip est extrêmement sensible à la bufférisation et aux lenteurs, donc si trop de monde téléchargent en même temps, ça va ralentir les conversation voip de tes prof chercheurs qui faisait une conf call avec leur collègue américains.

En datacenter cela est un peu différents, dans le LAN lui même généralement on surdimensionne, par contre pour tout ce qui est WAN, il faudra implémenter de la QOS pour tout, WEB, FTP, applis particuliéres, mail etc

La virtualisation

Quelques chose qui différent aussi les 2 modéles maintenant, c’est la virtualisation

C’est en train de se développer à une vitesse folle, on est train de tout virtualiser, pour l’instant ce sont surtout les serveurs.

Et pour répondre à ses besoins, le réseaux doit s’adapter.

C’est pour cela que l’on a maintenant des switch virtuelle de type cisco 1000v qui se « plugge » sur des infrastructures physique serveur.

Chose que l’on a pas du tout en campus

 

 

About khaldoun

Ingénieur réseaux depuis 10 ans - Architecte - Passionné de nouvelles technologie et d'internet.

Lire aussi

Ma formation vidéo ccna qui détonne

EDIT Septembre 2017 Cela fait 6 semaines que j’ai lancé ma formation. Une cinquantaine de personne ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *